Make your own free website on Tripod.com
Pierre Gandon
Grand Prix de Rome
(1899-1990)
 Pierre Gandon est né en 1899 à L'Hay-les-Roses dans l'ancien département de la Seine. Fils de Gaston Gandon, un graveur talentueux, il fréquente, comme Jules Piel, l'école Estienne avant d'entrer aux Beaux-Arts, et obtient en 1922 un prix de Rome.
Peintre reconnu, il a réalisé en 1937 lors de l'Exposition internationale dans le pavillon du Tourisme une fresque de 500 m2, mais il a aussi illustré de nombreux livres.
Une créativité qui s'exprima également dans ses vignettes postales. En effet, les treize figurines de Pierre Gandon couvrent sept registres thématiques différents aussi variés que les colonies, les sciences et techniques ou les événements historiques. De plus, ses évocations de la vie politique ne se limitèrent pas non plus comme pour Jules Piel et Charles Mazelin à des portraits du chef de l'État. Il signa également des œuvres plus engagées comme cette condamnation sans équivoque des
bombardements alliés et grava d'après une affiche de propagande une bande de timbres-poste célébrant la création de la Légion tricolore.
Il fut d'ailleurs suspendu pendant quatre mois à la Libération, sans que cela ne compromette durablement sa carrière philatélique, d'autant qu'il détourna cette sanction en réalisant quelques poinçons sous un pseudonyme avec la complicité d'un autre graveur.
Mais, dès janvier 1945, il réalisa la première allégorie figurative sur le thème de la victoire avant de créer quelques mois plus tard la plus célèbre Marianne de l'histoire postale française.

Biographie de Pierre Gandon par Gregory Aupiais,
extraite du 14ème colloque historique de la FNARH (21, 22 et 23 mai 2003)