Make your own free website on Tripod.com
Jean-Paul Veret-Lemarinier
(1944-)

Né en 1944 dans l’Oise, il entre à l'Ecole des Arts décoratifs puis à l'Ecole Estienne.
Il débute par des dessins pour une joaillerie parisienne, et a réalisé deux milles pochettes de disques pour Pathé Marconi.
En 1977, il commence sa collaboration avec le BEPTOM (Bureau d’études des Postes et Télécommunications d’Outre-Mer) par un premier timbre, réalisé pour Djibouti.
En 1984, il réalise son premier timbre français. En 1988, il reçoit le Grand prix de l’art philatélique des treize nations africaines et malgache d’expression française (timbre du Gabon : Philexfrance 89, prise de la Bastille) et en 1992, le Cérès de la philatélie pour le plus beau timbre de l’année (Sandro Botticelli).
Puis en 1997, il reçoit le Grand Prix d’art philatélique (Le Plessis-Bourré), et en 1999, le Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (Roses anciennes).
2000 : Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (Raymond Peynet : le kiosque des amoureux). En 2001, il recoit le Grand Prix d’art philatélique français (Nogent le Rotrou), et de nouveau en 2002 le Cérès de la philatélie pour la plus belle oblitération (100ème Paris Roubaix).
En 2003, il remporte le Grand prix du concours de timbres-poste illustrant le Mémorial pour la paix d’Hiroshima, au Japon. Ce choix s’est fait parmi 10 019 maquettes présentées par des concurrents venus du monde entier, puis le Prix Créaphil 2003.
Enfin en Décembre 2003, il est nommé directeur artistique pour Mayotte.
Il a participé à plus de 600 timbres.